Kamakura et les temples

Pour notre dernière journée à Tokyo, nous mettons un peu de côté les découvertes culinaires et partons à la rencontre des temples de Kamakura.

Kamakura est une ville de la préfecture de Kanagawa, au Japon. Elle est située au bord de l’océan Pacifique, à 50 km au sud-ouest de Tokyo (environ une heure de train). Cette ville revêt une importance historique pour le Japon: en 1192, le shogun Minamoto no Yoritomo décida d’installer sa nouvelle capitale à Kamakura, y déplaçant du même coup le centre politique du Japon. Aujourd’hui, elle est devenue une ville balnéaire, touristique et bien tranquille qui abrite de nombreux temples.

Nous suivons une fois de plus Shoko et Yuichi, qui a grandit à Kamakura.

Nous visitons trois temples. Même si nous sommes habituées, de par nos voyages antérieures ou par les images que nous avons tous pu voir dans les magazines ou sur internet, l’architecture reste très impressionnante, voire majestueuse, tout comme les décorations: statues, dorures,  jardins en fleur, cimetières remplies de statuettes, bois sculptés… absolument tout est un régal pour les yeux et un réel dépaysement pour l’esprit.

Dans les temples, pour 100 yen, on peut tirer des sortes de prédictions astrologiques : Omikuji. Si la prédiction est malheureuse ou ne vous convient pas, libre à vous de la laisser au temple en l’accrochant grâce à un noeud spécial, aux portiques prévus à cet effet. De cette manière, vous laissez  le mauvais sort derrière vous.

Les temples sont toujours gardés par des chiens en pierre. En général, tous les chiens sont représentés dans des postures plus ou moins différentes et laissent ou non apparaître leurs crocs acérés.

On trouve également toujours des “arbres à voeux” dans l’enceinte des temples japonais.

Voilà une série de voeux apparemment inscrit par des enfants : l’un souhaite qu’il y ait une saison deux à sa série préférée; l’autre voudrait posséder 51% des actions de Sony pour en devenir PDG et enfin un dernier souhaite juste être Premier Ministre. Parfait exemple de la rencontre entre Japon moderne et Japon traditionnel.

Bon, faut pas pousser, restons fidèles à notre réputation de ventres sur pattes: un arrêt déjeuner s’impose après la visite du premier temple… Découvrir, ça creuse!

On nous sert un énorme plat que nous recouvrons -comme tout bon japonais qui se respecte- de mayonnaise! C’est délicieux et ça nous donne des forces pour reprendre la visite.

Dans le deuxième temple y a un cimetière, assez imposant, dans lequel les pierres tombales sont remplacées par des statuettes en pierre. Il est intéressant de remarquer que chacune à une tête différente. Subtilité et finesse…

Nous terminons notre tour des temples par le plus impressionnant et réputé de tous les monuments de Kamakura: Kotoku-in, connu pour son grand bouddha Amitabha. Ce daibutsu est une sculpture en bronze, fondue vers 1252, d’une hauteur de l’ordre de 13,35 m. Les mains du Bouddha ont été sculptées, de manière stylisée, dans la posture dite jo-in, de la méditation zen.

Nous reprenons ensuite le train direction Tokyo où nous devons une nouvelle fois boucler notre valise, cette fois direction Tokushima, sur l’île de Shikoku.

A bientôt pour de nouvelles aventures!

Advertisements

About japaneatup

Delphine Huguet / designer culinaire / 30 ans Lucile Moreau / redac' chef / 26 ans Gastronomie, culture culinaire, food design, graphisme, design ...
This entry was posted in ARTISANAT JAPONAIS, TRADITIONS JAPONAISES and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s