Ambassade de France et karaoké

Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Hélène Kelmachter, Attachée Culturelle à l’Ambassade de France au Japon, à qui nous expliquons le but de notre voyage.

Apparemment, le papier à la cote cette année, notre projet est donc très très bien accueilli par notre interlocutrice qui nous donne un milliard de pistes et de conseils. Encore une rencontre intéressante, les choses prennent une bonne tournure, et tout ça en trois jours… Yatta!

Allons donc fêter tout ça autour d’une bonne assiette de porc pané!!!

Nous sommes toutes les deux, il faut bien l’avouer, friandes de ce plat, mais au Japon, tout est plus subtil.

Selon votre “pécule” vous pouvez commander un morceau de porc pané, je veux dire une vraie pièce entière de porc bien tendre. Les plus petites bourses pourront commander le même plat mais confectionné à partir de plusieurs couches fines de porc superposées. Evidemment, cuisiné de cette manière, le plat perd un peu de sa saveur et à tendance à être un peu moins gras (ce qui pour nous est un réel blasphème!) mais vaut le détour tout de même!

Après-midi culturel, ça détend un peu de découvrir la ville à notre rythme et la journée coule toute seule.

Nous retrouvons Shoko à l’heure du dîner qui nous fait découvrir le fast-food japonais: Udon.

A la base vous aurez le droit à un bol de pâte de blé tendre sans oeuf, accompagné (ou non) d’un oeuf poché et plongé dans un bouillon. C’est ensuite à vous d’agrémenter le plat à votre guise avec différentes fritures: aubergine, oeuf, poulpe, calamar, différents poissons, potiron, patate douce, etc.

Une fois repues, en route pour notre tout premier karaoké japonais. A ce sujet, sachez que “kara” signifie (dans ce cas) “sans” et “oke” orchestre.

Voilà, à demain!

Posted in DESIGN CULINAIRE, GASTRONOMIE JAPONAISE | Tagged , , , | Leave a comment

Vantan, bœuf, fruits et fondue japonaise.

Ce matin nous avons rendez-vous chez Vantan, école pluridisciplinaire qui navigue entre design, cuisine et mode et à qui nous allons présenter notre projet et plus globalement le travail de Delphine. Le design culinaire, ça plaît!! Et nous voilà donc avec une conférence prévue fin Mars au cours de laquelle Delphine présentera la pratique très française du design culinaire au staff japonais.

Nos interlocuteurs, dont le directeur de l’école, nous invitent très généreusement à déjeuner avec eux dans un restaurant italien… La rupture avec la cuisine occidentale doit se faire en douceur!

Fini la belle vie et les restaurants, nous sommes surtout là pour nous confronter au quotidien des japonais. Direction Shibuya et le Food Show, énorme étendue de denrées alimentaires.

Et là, c’est le drame, ou presque : fruits d’été en hiver et prix divers mais surtout exorbitants: melons et pastèques comme des bijoux, fraise à l’unité, 2100 Yen la barquette de 15 fraises, soit 18,5218 Euros. Shoko nous apprend que les japonais ont pour habitude de s’offrir de la nourriture. Finalement, ça revient moins cher de manger au restaurant!!

IMG_4531

Les yeux écarquillés, nous nous dirigeons vers le rayon boucherie: un rêve éveillé!

La viande de boeuf de bonne qualité au Japon provient de boeufs qui ont été massés. De cette manière, le gras se diffuse dans la chair et la rend plus tendre.

Moi j’aime de plus en plus le Japon !

C’est ce gras “diffus” qui créé cet effet graphique en rose et blanc.

Après la nourriture, le matériel. Nous dévalisons le rayon “papeterie, loisirs et création” du Loft, magasin sur 6 étages comme savent si bien en construire les japonais. Au boulot!

Encore sous le choc de nos allées et venues et de toutes les lumières de la ville, nous rentrons doucement à la maison, bercées par les mouvements du métro aux sièges chauffés.

Ce soir, c’est fondue japonaise, autrement dit Shabushabu, composé de chou chinois, de différentes sortes de champignons, de radis blanc râpé, de boeuf et accompagné de riz, de sauce sésame (dans laquelle vous pourrez ajouter des graines de sésame moulues) et de sauce soja.

Pour l’anecdote, le plat tient son nom du bruit qu’émettent les différents ingrédients lorsqu’on les trempe dans le bouillon brûlant: shabu shabu!!

A demain!!

Posted in GASTRONOMIE JAPONAISE, TRADITIONS JAPONAISES, WORK IN PROGRESS | Tagged , , , | Leave a comment

On décolle !

10h du matin, encore un peu dans les bras de Morphée, nous embarquons, enfin!!

Quatorze heures de vol et d’innombrables plateaux repas plus tard, nous voilà enfin arrivées à l’aéroport de Tokyo, notre nouvelle terre d”accueil.

Evidemment, pour rentrer dans la ville, il faut encore prendre un train, un express et nos pieds; nous arrivons donc chez Shoko, notre sauveuse, quatre heures plus tard; soit à midi heure locale ( 4 heures du matin chez vous!)

Elle sera notre traductrice, et bien plus encore, durant une bonne partie du voyage.

Nous sommes donc logées chez Shoko et Yuichi, dans le quartier de Kyodo -à l’ouest de Tokyo- petit coin tranquille qui regorge de restaurants peu onéreux… Sugoi !!

IMG_4424

Shoko a passé 20 ans à Paris. Après avoir obtenu un diplôme de l’Ecole des Arts Déco en design de produits, elle retourne sur sa terre natale et devient la passerelle idéale entre France et Japon. Elle tient notamment un blog de cuisine et de voyage dans lequel elle partage généreusement toutes ses expériences (http://tabimobi.com).

IMG_4420

Première halte déjeuner, goûtons donc le Zuke-don! Naturellement, il est accompagné de riz, d’une soupe et d’une tasse de thé. J’aime, j’adore, je fonds… Mais nous ne sommes apparemment pas au bout de nos surprises culinaires…

Après une petite ballade dans Shinjuku, l’un des quartiers principal de Tokyo, nous voilà de nouveau affamées. Shoko nous fait découvrir un petit restaurant, pas très loin de chez elle. Nous sommes accueillies avec tellement d’égards que nous en avons les larmes aux yeux: nous sommes bien loin de Paris, cette fois, c’est sûr!

Au menu, un pot pourri de tout ce qui se fait de mieux: Aburi- shime saba (maquereau mariné au vinaigre de riz et au Kombu, “juste cuit” au chalumeau), ebi mayo, thuna avocado…

Le ventre bien tendu et la tête bien pleine, nous nous en retournons vers Morphée… Bonne nuit!

Posted in GASTRONOMIE JAPONAISE | Tagged , , | Leave a comment

Japaneat-up : le projet.

Delphine Huguet est designer culinaire. Accompagnée de son incroyable assistante Lucile Moreau, elle a initié le projet « Japaneat-up », projet culinaire innovant qui mêle design et gastronomie. Il a pour but de s’appuyer sur les techniques japonaises traditionnelles artisanales du papier et de les appliquer à la gastronomie pour créer des oeuvres gustatives plus proches des arts plastiques et du monde de l’édition que de la cuisine.

L’innovation créatrice basée sur des techniques traditionnelles et ancestrales est le coeur de ce projet. Trace sensuelle et goûteuse nous souhaitons créer des pliages comestibles, colorés, graphiques et savoureux.

Deux mois à travers le Japon pour rencontrer des producteurs de papiers Washi, des plieurs de papier, des cuisiniers, nous imprégner  de leurs techniques, des motifs qu’ils utilisent et les retranscrire à travers des créations culinaires.

eat_it_origamis2

Ils nous soutiennent :

  • La Mairie de Paris à travers la bourse « Paris jeune aventure » qui a financé les billets d’avion et le transport interne pour 3 mois au Japon.
  • Lauréat du programme “Hors les murs” de l’Institut français qui finance une recherche sur l’art du papier de trois mois au Japon.
  • La mairie du 17 ème arrondissement qui recevra l’exposition/degustation au retour du voyage.
  • La SARL les 3B, revendeur de fruits et légumes Biologiques nous soutiendra en nous fournissant les produits alimentaires dont nous auront besoin au retour pour la fabrication des feuilles et leur dégustations durant le printemps de la BIO.
Posted in DESIGN CULINAIRE, WORK IN PROGRESS | Tagged , , , , , , , | Leave a comment